Sourire en coin ou les ruses de l'autodérision

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782764626337 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764646335
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782764636336

Un vieil homme, auteur de romans cultivant l’autodérision, arrive à Saint-Malo sous une pluie battante. Il est veuf. S’il fait ce voyage, c’est à la fois par nostalgie et pour tromper sa solitude en se lançant, espère-t-il, dans l’écriture d’un nouveau livre. D’une jeune inconnue croisée à la gare, naît peu à peu un personnage, ou plutôt une esquisse de personnage, un début d’intrigue… Mais très vite, dans l’esprit du vieil homme, l’imagination est submergée par le souvenir. Des scènes de sa jeunesse, des lectures, des expériences, des rencontres, des visages resurgissent dans sa mémoire et composent peu à peu la trajectoire d’un homme qui a donné à la littérature l’essentiel de ses activités et de ses passions et qui, avant de partir, jette un dernier regard dans son miroir et tente de dresser le bilan de sa vie, sans mensonge comme sans illusion.

Les libraires craquent

  • Les libraires conseillent (août 2020) par la librairie Les libraires

    À 86 ans bien sonnés, l’auteur d’Un après-midi de septembre, maintenant au soir de sa vie littéraire, continue pourtant d’irradier avec la bienveillance de celui à qui on ne la fait plus, ponctuant ses saillies d’un semblant de romanesque dont personne n’est dupe, lui le premier. Quelque part à mi-chemin entre le carnet d’écrivain, le récit et le roman, le petit dernier du grand Gilles Archambault poursuit dans la même veine que celui qui le précédait (Tu écouteras ta mémoire, 2019). Passé maître dans l’art de tendrement manier l’ironie tout en faisant montre d’une misanthropie de laquelle émane néanmoins un certain sens de la fraternité, Monsieur Archambault, dont l’approche littéraire a toujours su se garder des affres de l’esbroufe, cultive lui-même ce qu’il confesse admirer chez Henri Calet, à savoir une manière de se regarder aller avec une sympathie dénuée de complaisance. Puisant dans ses souvenirs, littéraires surtout, mais pas que, c’est avec un naturel réconfortant qu’il disqualifie ses névroses, nargue son orgueil et encoigne le sourire éponyme de son plus récent livre.
    Philippe Fortin, librairie Marie-Laura (Jonquière)

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres