Béante

Non disponible.

Béante donne des yeux dans la nuit. Minuit est l'heure du recueil et la lune est pleine. Empreint d'une désinvolture certaine - « invente la fin comme tu veux » -, ce texte poétique nous plonge au coeur de la mémoire des hommes et de la concrétude des jours. Au contact des marées et des étoiles, des mirages et des ancêtres, l'être humain - ilnu -, ici représenté, voyage du dehors bers le dedans. Entre les moments d'égarement et les moments de lucidité, on veut résoudre les peut-être, apprivoiser les déchéances, trouver une lumière. Béante superpose les temps. Jusqu'à la fin de la nuit.

Les libraires craquent

  • Par Christian Girard par la librairie Pantoute

    Avec Béante, son premier recueil publié à La Peuplade, Marie-Andrée Gill nous invite dans un univers où l’écriture se creuse un vibrant passage entre la fragilité de l’être et l’énonciation d’un monde étouffant. La poétesse sillonne dans une échappée les anfractuosités du désir d’aller « au bout des déconstructions où se tient planant l’espace de tout ce que tu veux d’autre » et de « greffer des pattes de lapin aux chats noirs ». Née à Mashteuiatsh, Gill sait ancrer une écriture d’une profonde intimité à un souffle identitaire n’ayant pas peur des mots pour évoquer les difficultés du réel.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Girard, librairie Pantoute

    Avec Béante, son premier recueil publié à La Peuplade, Marie-Andrée Gill nous invite dans un univers où l’écriture se creuse un vibrant passage entre la fragilité de l’être et l’énonciation d’un monde étouffant. La poétesse sillonne dans une échappée les anfractuosités du désir d’aller « au bout des déconstructions où se tient planant l’espace de tout ce que tu veux d’autre » et de « greffer des pattes de lapin aux chats noirs ». Née à Mashteuiatsh, Gill sait ancrer une écriture d’une profonde intimité à un souffle identitaire n’ayant pas peur des mots pour évoquer les difficultés du réel.

Les libraires vous invitent à consulter

Tenir salon

Par publié le

« De tous les hommes que je n'aime pas,c'est certainement mon mari que je préfère » Germaine de Staël, illustre salonnière (1766-1817) On se croirait au XVIIIe siècle, et pourtant nous sommes en l’an 2014, au sous-sol du complexe du Cercle, dans la Vieille-Capitale. Productions Rhizome y présente Tenir salon, un concept à peine revisité des salons littéraires des siècles passés où femmes et hommes de lettres se réunissaient pour discuter philosophie, poésie, bonnes (et moins bonnes) mœurs. Da

Pluie de finalistes aux GG

Par publié le

Réputés, appréciés et, surtout, bien dotés, les Prix du Gouverneur général célèbrent annuellement le meilleur de la production livresque canadienne. Les finalistes de l’édition 2013 ont été dévoilés ce matin. De quoi alimenter bien des discussions autour de la machine à café… Parmi les éléments marquants, soulignons la double nomination de la pétillante Fanny Britt, retenue dans la catégorie « théâtre » pour sa pièce Bienvaillance et dans la division « littérature jeunesse – texte » pour le cél

Festival international de la poésie de Trois-Rivières 2013

Par publié le

Si nous avions un haïku ou une intro de slam à composer sur le Festival international de la poésie de Trois-Rivières, il aurait probablement cette allure : 4 octobre le commencementPoésieRassemblementTrois-Rivières en liesseFête des motsInternationalClôture octobre 13L’an prochainExiste Devenu quasiment légendaire, le Festival international de la poésie de Trois-Rivières entame son 23e parcours vendredi qui vient. Depuis sa première manifestation à l’automne 1985, l’accueil, l’intérêt, la curi

Prix du Salon du livre du Saguenay

Par publié le

C’est hier que s’achevait la 49e édition du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette année, 178 auteurs étaient présents, une année record selon la directrice du Salon, Madame Sylvie Marcoux. Ce sont 17 935 entrées payantes qui ont été enregistrées. Un peu moins de visiteurs que par les années passées mais madame Marcoux affirme : « Il faut croire que les choses se sont bien déroulées, car certaines maisons d'édition ont manqué de copies de certains de leurs titres ». Plusieurs activités

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres